Montagny-sur-Grosne

De Wiki Mâcon Sud Bourgogne
Montagny-sur-Grosne
Montagny--maisons-galerie.JPG
Département Saône et Loire
Territoire
Arrondissement Arrondissement de Mâcon
Canton Canton La Chapelle-de-Guinchay
Intercommunalité Saint-Cyr Mère Boitier
Code Insee, postal
Habitants 124
Site web Montagny-sur-Grosne

Montagny-sur-Grosne est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région de Bourgogne-Franche-Comté, la plus petite Commune du Haut-Clunisois.


Situation administrative

Montagny-sur-Grosne et son paysage de bocage constituent la plus petite Commune du Haut-Clunisois - photo Gérard Thélier

Montagny-sur-Grosne est un petit village situé dans le département de Saône et Loire et dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Il fait partie de la Communauté de communes Saint-Cyr-Mère-Boitier. Les habitants (environ 120) se nomment les Montagnons et Montagnonnes.
Les communes voisines sont Clermain, La-Chapelle du Mont-de-France, Bourgvilain et Saint-Point. Matour , Dompierre-les-Ormes et Tramayes sont à environ 12 km alentour avec des commerces et des services à la population. Les villes les plus proches sont Cluny à 12 km , et Mâcon à 25 km.
Au 1er janvier 2019, la commune de Montagny-sur-Grosnes a fusionné avec les communes de Clermain et Brandon pour créer la commune nouvelle de Navour-sur-Grosne.

Histoire et patrimoine

Le lieu a connu les influences directes de l’abbaye de Cluny, des Sires de la Bussière, des marquis de Foudras,...sans être jamais longtemps inféodé aux uns ou aux autres.

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP
Le four à pain

Vestiges

  • Lieu-dit Le Nuglisois :

en ce lieu, dit localement "Niza", une source est, de temps immémoriaux, réputée miraculeuse. A sa proximité,subsistent des pans de murs envahis par les ronciers et les pruneliers : seuls restes d'une ancienne chapelle dépendant de la commanderie des chevaliers de l'Hôpital Saint-Jean de Jérusalem (ou "ordre de Malte") établie à Espinassy en Charollais. "Vers 1900, Mr AUCAIGNE a dégagé, près des ruines [de cette] chapelle, des sarcophages trapézoïdaux en grès. L’un d’eux, brisé, est conservé au Musée d’Azé. Il est orné, à la tête, d’une croix de Malte. Il peut être aussi bien carolingien que mérovingien.[2] La présence de la croix de Malte sur les sarcophages fait plutôt penser à la Commanderie de l’Ordre dans ce lieu-dit. Cette découverte de sarcophages, aussi bien sur place, tout autour de la chapelle, que dans les caves du tout proche château d'Ouilly, montrent que le pélerinage auprès de cette source fut largement antérieur à sa "christianisation" par l'ordre de Malte... Des témoins ont vu encore, après la seconde guerre mondiale, "des inconnus venir boire à la fontaine aménagée" à la fin de la guerre. Emile Violet (in Les superstitions et les croyances populaires en Mâconnais) dit qu'on y allait pour soigner "la fièvre ; on y portait des croix de bois et des bouquets de bruyère".[1] La présence de la croix de Malte sur les sarcophages fait plutôt penser à la Commanderie de l’Ordre dans ce lieu-dit.[2]

  • Au lieu-dit "les Grandes terres", on a découvert des traces de construction gallo-romaines, une meule et des tuiles plates romaines, à plusieurs époques et en 1919.[3] ;

Château d’Ouilly 

Château d'Ouilly (Williel, Ollihels), au sud-est de l'actuelle commune de Montagny, en est le lieu le plus anciennement identifié et largement connu à la ronde tant autrefois pour la source "miraculeuse" de Niza qu'à cause de l'"aérium" qui y fut installé dans la seconde moitié du XXème siècle, où passèrent leurs vacances nombre de jeunes saone-et-loiriens d'après-guerre. Son histoire fut très mouvementée. Des sarcophages monolithiques ont été trouvés dans les dépendances.[4]

Moyen Age

  • La première mention du lieu survient en 943-952 : In pago Matisenci… capella Sancte-Marie in Monteniaco villa, dans une charte de Saint-Vincent-de-Mâcon.
Signalé en 1108 dans une charte de Cluny, le Château d’Ouilly présente des constructions modernes, avec deux corps de bâtiments et deux tours. - carte postale Gérard Thélier

- appelé Wiliel ou Ollihels, en 1108, dans une charte de Cluny ;
- Sur le plan terrier du XVIIIe siècle, Ouilly est un domaine constitué de plusieurs bâtiments autour d'une cour rectangulaire, sous l'emplacement du château actuel. La tour est fermée au nord par une tour rectangulaire et une tour ronde. Le site est entouré au sud et à l'ouest par de petits fossés en eau.
- « Ouilly formait un fief avant la Révolution. En 1614, il appartient à Philippe de Foudras, dont la famille le conserve jusqu’en 1765, date de sa vente au marquis de Castellane. Celui-ci le revend à Emilien Bruys. Son fils, Léon Bruys, ami de Lamartine, le rasa en 1832, et fit construire à la place (pour la comtesse italienne Guiccioli) la magnifique habitation actuelle. »[5]. C'est une construction moderne sur l’emplacement d’un château à deux corps de bâtiments et deux tours (plan de 1774).[6]

Eglise paroissiale Saint-Fiacre

L'église Saint-Fiacre - photo Gérard Thélier
L'église Saint-Fiacre
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP
L'église Saint-Fiacre

Source : Histoire et patrimoine du canton de Matour, Raymond OURSEL (ed. Archives départementales)

 " Placée sous le vocable de Saint-Fiacre, l'église de Montagny-sur-Grosne appartenait à l'ancien diocèse de Mâcon.

La paroisse releva d'abord de l'archiprêché du Rousset, puis de celui du Mont-de-France à partir de sa création. Cet édifice ancien, dont le plan figure encore au relevé cadastral de la commune établi en 1834, était en très mauvais état vers 1840. La nef, fortement lézardée, avait dû être étayée: " Malgré toutes les précautions prises, peut-on lire dans une lettre adressée au Ministre des Cltes par le maire de la commune en 1841, l'église vient de s'écrouler. Son état de vétusté en est la principale cause: la nécessité de la reconstruction n'a pas besoin d'être démontrée". En dépit d'une souscription vlontaire offerte par les habitants, les ressources très modiques de la commune requerraient en effet un laps de temps de dix-huit à vingt ans pour financer entièrement l'opération chiffrée à 9 000 francs. La reconstruction se fit sur un emplacement voisin de l'ancienne église, un peu plus au Nord et en bordure de la RD 289. L'Abbé Pelletier, curé de Brandon, prit l'entreprise à sa charge après avoir souscrit , en 1844, une convention avec la commune aux termes de laquelle, il se faisant fort de ne pas dépasser, pour la nouvelle construction, le montant de la collecte volontaire des habitants de Montagny, soit la somme de 6 495 francs. Les travaux furent exécutés par l'entrepreneur Patissier, de Saint Amour. Edifiée selon un axe Sud-Nord, l'église de Montagny-sur-Grosne se compose d'une nef unique, d'une large travée de choeur et d'une abside semi-circulaire. La nef est plafonnée, deux chapelles latérales s'ouvrent sur elles, par deux arcades en plein cintre. L'abside, couverte d'un cul-de-four, également en plein cintre, est éclairée par deux baies de même profil. Selon Mr Rameau (Les paroisses de l'ancien diocèse de Mâcon), il existait alors, à l'église de Montagny, une cloche et son argentin qui rappelait le souvenir de la famille de Foudras. La cloche datait de 1597 et fut classée le 11 avril 1932. "

Lavoir de la Bombie

Le lavoir du bourg
Le lavoir de la Bombie
  • Conseil municipal du 14 avril 1853
 "Le maire ( Joseph Delorme) expose aux membres du conseil que depuis plusieurs années, la plus grande partie des habitants  désirait ardemment voir amener au milieu du village une partie de l’eau d’une fontaine appelée Du Contau située sur la voie publique.

Quand les travaux ont été en cours d’éxécution, deux habitants du village, Monsieur Antoine Dury et Pierre Petit-Jean, propriétaires des prés sur lesquels l’eau de la fontaine s’écoulait naturellement ont forcé le maire à interrompre les travaux. Pour faire droit à ces observations, le maire a convié le conseil municipal et les habitants de La Bombie pour apprécier combien le déplacement d’eauserait avantageux pour les maisons du village, De plus, ces travaux pourraient aménager un abreuvoir, un lavoir et une fontaine. Comme la tuison amenant cette eau traverse un héritage appartenant à Monsieur Jacques Delorme, frère du maire, le cnseil autorise le maire à passer un acte avec son frère pour la poursuite des travaux."

Le manoir de Fourney

Au milieu du XVe siècle, Jean de Noblet était seigneur du Fournet et du Mont-de-France.
Le domaine dut passer ensuite entre les mains de l'abbaye de Cluny, à titre d'exploitation agricole en 1663. En 1834, la propriété était tenue par Jean-Jacques Charlet, gros propriétaire foncier qui possédait également la belle habitation bourgeoise jouxtant le cimetière de Montagny et la ferme ancienne de l'autre côté de la route.
Les deux bâtiments, auxquels ont été adjointes des constructions plus récentes, sont constitués par un corps de logis principal, selon un axe Ouest-est, et pourvu en façade d'une tourelle d'escalier à quatre pans. La silhouette du domaine du Fornet ponctue l'accès aux resserres de la Haute-Grosne et à la montagne beaujolaise.[7]

Montagny-sur-Grosne recèle quelques maisons traditionnelles, avec des galeries mâconnaises. - photo Gérard Thélier

La fontaine Saint Fiacre

Ce paragraphe dédié à la fontaine Saint Fiacre est en cours de rédaction.

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP
La fontaine St Fiacre

Loisirs et culture

Vie associative

  • Comité des fêtes de Brandon-Montagny-sur-Grosne

Organisation de manifestations et animations favorisant le lien social: la commune est connue localement pour sa traditionnelle fête de la Saint-Fiacre , repas en pein air avec vente de pain cuit dans le four à pain. Un pique-nique "espagnol" a lieu au mois de mai , au cours duquel les villageois apportent de la nourritue, des patisseries , des pizzas et du pain à cuire au four.

Musiciens, artistes et les oeuvres visibles

  • Deux associations animent la vie artistique et culturelle locale  : Pépète Lumière (arts plastiques et musicaux en nature ; https://pepete-lumiere.com/lassociation/) et Les enfants phares (compagnie de spectacle vivant en milieu ruralhttps://cielesenfantsphares.com/ ; ) (sièges basés à Cluny)

Comme il l'indique sur son site internet, le scupteur "Eric Clavel récupère du métal et du bois. Son oeil d’expert lui permet de sélectionner les pièces intéressantes d’anciennes machines industrielles ou agricoles. Grâce à sa connaissance des essences de bois acquise en tant que débardeur dans une vie passée, il repère les mouvements naturels formés sur l’arbre au fil des ans et les utilise pour rendre ses oeuvres dynamiques. Grâce à sa perception de l’énergie dégagée par la matière, Eric Clavel lui donne la vie en insufflant sa propre inspiration." Certaines oeuvres sont installées autour du "village insolite" (cf ci-dessous rubrique tourisme) : cheval ailé, flamand rose taureau, etc ...

  • James MICHALOPOULOS, peintre et scupteur ; https://www.michalopoulos.com/ , actuel propriétaire du château d'Ouilly, s'y est établi en 2006 (?), partageant son temps et son énergie entre la création artistique, la restauration inspirée du château auquel il a conféré son actuelle couleur framboise, et sa distillerie de rhum de la Nouvelle-Orléans.

Chemins de randonées

Voir les différents parcours sur le site de l'office du tourisme : https://www.tourismevertsvallons.com/fr/faire/randonnees-pedestres

  • Les Balades vertes  : 3 circuits balisés et reliés aux communes voisines
  • Balade du nid d'oiseau

https://louisedebourgogne.jimdofree.com/2017/04/13/balade-au-nid-d-oiseau/


Erreur lors de la création de la miniature : Fichier avec des dimensions supérieures à 12,5 MP
Randonnée nocturne

Economie

Artisanat

  • Fromagerie LARDY

Gîtes et tourisme

  • La Maison aux Pierres Levées

La Bombie 71520 NAVOUR -SUR-GROSNE Réservations Gîtes de France

  • Le Village Insolite

Les Auvergnats Route de Dompierre-les-Ormes 71520 NAVOUR-SUR-GROSNE Tél : 07 81 91 91 38 www.eric-clavel.com www.village-insolite.fr

  • Le Marie Tony

Claudette BADROUILLET Les Jeans-Martins 71520 NAVOUR-SUR-GROSNE Réservations Gïtes de France

  • Les Chataigniers d'Ouilly , gîte d'étape

Chemin de la Forêt d'Ouily 71520 NAVOUR-SUR-GROSNE

Siège de la première foire Euroforest, Montagny-sur-Grosne comprend d'importantes surfaces boisées sur son territoire, comme les bois d'Esmyards. - photo Gérard Thélier

Agriculture et forêt

C'est à Montagny que s'est tenue la première foire Euroforest en 1995. Euroforest est un salon extérieur, d'envergure mondiale, de la filière forestière. Montagny comporte d'importantes surfaces boisées sur son territoire, gérées durablement par leurs propriétaires.

Espace et territoire

Ce chapitre espace et territoire est décrit sur la page 'Navour-Sur-Grosne', du fait de la fusion des communes.

Notes

  1. p. 333, in « p. 43, 44, in « Sarcophages mérovingiens ou carolingiens du Musée de Blanot », de M.BONNEFOY et H.PARRIAT, La Physiophile n°56, juin 1962
  2. Note G.THELIER du 08.10.1999
  3. Gabriel JEANTON, in « Le Mâconnais gallo-romain », tome II, 1926, p.56
  4. in « Peuplement du Mâconnais occidental à l’époque barbare », de Emile MAGNIEN, communication en séance du 8 janvier 1981, AAA de Mâcon, T.LVII, 1980-81
  5. in « Bourgogne Historique et Monumentale », de Gabriel JEANTON
  6. p. 24, in « Guide touristique de Matour et ses environs », de E.TRUCHOT
  7. description par le centre de castellologie de Bourgogne (Cecab), base de données - 2600 châteaux-forts de Bourgogne - 2014