Saint-Point

De Wiki Mâcon Sud Bourgogne
Saint-Point
StPointClJLMrandonnéeChateau.jpg
Département Saône et Loire
Territoire
Arrondissement Arrondissement de Mâcon
Canton
Intercommunalité
Code Insee, postal
Habitants 345 sampognards

Saint-Point est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région de Bourgogne-Franche-Comté.

Situation administrative

Château et paysages de Saint-Point.


Histoire et patrimoine

Une tombe médiévale au cimetière de Saint-Point.

Vestiges romains

  • Avant 1686, on a découvert plusieurs monnaies de Dioclétien sur le territoire de la commune. [1]
  • Avant 1835, on a découvert un aqueduc et des monnaies anciennes ; en octobre 1835, une monnaie grecque de Philippe.[2]

Sépultures antiques

  • au hameau de Gorze, avant 1898, on exhume des sépulture sous dalles brutes, sans mobilier ;
  • au lieu-dit La Praye et Le Rochat, tout près du bourg de Saint-Point, avant 1898, on a découvert des sépultures sous dalles brutes, sans mobilier.[3]

Vestiges médiévaux

Eglise

Eglise Saint-Donat à Saint-Point

Nombre d'églises rurales plus modestes demandent aussi à être redatées : un exemple assez clair étant celui de Saint-Point, qu'il faut également attribuer à cette phase de 840 à 940.[4] Le choeur de l'église Saint-Donat est placé vers l'orient et se compose : d'une nef plafonnée, flanquée de collatéraux plafonnés également ; d'un transept terminé par des chapelles à ses extrémités et couvert au centre par une coupole sur trompes au-dessus de laquelle s'élève le clocher ; d'une abside et de deux absidioles voûtées en cul-de-four à plein cintre.

La nef plafonnée de l'église de Saint-Point.

La chapelle de gauche est voûtée en berceau à cintre surbaissé ; celle de droite l'est en berceau à cintre brisé. L'église mesure 24 mètres de long sur 10 de large. La chapelle de gauche s'étale sur 2 mètres de long sur 2 de large, celle de droite, sur 4 mètres de long et 2 de large.[5] Les précisions manquent sur ses origines, mais son style roman semble indiquer qu'elle fut construite au XIème siècle (ou au début du XIIème siècle), probablement par le châtelain du lieu avec la participation ou sous la direction des moines de Cluny. En effet, elle se trouve à proximité du château, sur le même mamelon, et fait corps avec la chapelle seigneuriale signalée en 1675 comme appartenant à Monsieur de Saint-Point (procès-verbal de la visite canonique du 18 juillet 1675). D'autre part, l'abbaye de Cluny possèdait dès avant l'an 1000, et surtout au XIème siècle, des biens variés et nombreux dans tout le vallon de Saint-Point-Bourgvilain, et l'on peut supposer que ses moines n'ont pas été étrangers à la construction de l'église.[6]

Les peintures de l'abside

L'église elle-même a été réparée plus d'une fois, et surtout en 1765. A l'occasion de la confirmation et de la visite de l'Evêque en l'an 1746, un projet de réparation fut établi, concernant en particulier : quatre piliers au milieu de la nef, la couverture de laves à refaire ainsi que le grand portail, une sacristie à construire 'à côté de la petite chapelle du côté de bise', le beffroi (charpente) à 'faire tout à neuf pour mettre les quatre cloches qui sont dans le choeur'.

Les réparations furent faites entre 1760 et 1765; et les frais supportés, non pas par la commune, mais uniquement par Claude-Gabriel-Amédée de Rochefort d'Ally, 'marquis de Saint-Point', qui fit sculpter ses armes sur le linteau de la porte latérale, en guise de signature. Cette porte latérale fut donc faite, ou refaite, par ses soins; et c'est lui sans doute qui fit tailler la petite fenêtre carrée située actuellement en haut de la façade, qui fit décorer le choeur de panneaux de plâtre, et remplacer par une grille en fer forgé la balustrade signalée en 1675 comme servant de table de communion.

Les peintures de l'abside

En 1990, la foudre ayant endommagé la flèche de la pyramide du clocher, la pointe a été refaite, les pierres rejointoyées et un nouveau coq de cuivre placé au sommet.

Le château "de Lamartine" est un manoir médiéval rebâti à la mode néogothique, avec une tour et deux tourelles.

Autres patrimoines

Château de Saint-Point

Au nord du village et de l'église, le château dit de Lamartine est un manoir médiéval rebâti à la mode néogothique au XIXe siècle. Il se compose d'un corps de logis nord sud hérissé de tours et d'une basse cour polygonale au nord. Le logis, de 24 mètres d'est en ouest et 13 mètres du nord au sud, est flanqué de deux tourelles rondes sur ses angles est; et d'une grosse tour porche au milieu de la façade ouest. Cette tour, couronnée d'un toit en pavillon sur console de hourd, est percée de plusieurs baies à croisée ou à traverse. La façade sur cour, qui a gardé quelques baies à croisillon, est encadrée de deux ailes en retour terminées par des tourelles néo-gothiques. [7]

Cimetière de Saint-Point

Le cimetière de Saint-Point héberge une stèle dédiée au poète et à l'homme politique Alphonse de Lamartine.

La stèle du poète

Quelques maisons typiques

Le linteau en bois d'une maison du hameau "Bourgogne"

Loisirs et culture

Associations

Economie

  • Les Entreprises :

- Ets TOUTANT : plomberie, zinguerie, couverture, scierie
Christian PENIN : menuisier- ébéniste
Eric TOUTANT: charpente, couverture, travaux divers
Thierry PRETESAC: entreprise de maçonnerie
Benoit AVERLY : artiste tourneur sur bois
Pierre MORIN : artiste céramiste
Eric DESBRIERES : tapissier- matelassier au bourg
TELAB : cours de langues par téléphone au bourg
Raphaël DOUCET: création et référencement de sites internet.

  • Trois Commerces :

La commune a conservé un commerce multiple rural - café-bar. Les Berges du Lac, bar-restaurant est situé au bord du Lac de SAINT-POINT LAMARTINE La buvette du Lac, à vocation saisonnière, est exploitée dans le cadre du camping.

Agriculture

Selon le recensement agricole, pour une superficie totale de 1424 hectares: 179 ha de terres, 569 ha de pâturages, 450 ha de bois, 132 ha de landes, 10 ha d'eaux (le lac), 5 ha de vignes (?), 5 ha de jardins, 5 ha de terrains d'agrément. Environ 20 exploitations pratiquent l'élevage des bovins viande et lait, caprins et ovins.

Espace et territoire

  • Le site du Lac.

Notes

  1. Le mâconnais gallo-romain : répertoire des découvertes archéologiques faites dans l'arrondissement de Mâcon / Gabriel Jeanton - 1926 - p.63
  2. Léonce Lex, histoire de Saint-Point, in Annales de l'Académie de Mâcon, III, 3e série, 1898, p. 171.
  3. in « Cimetières mérovingiens », de H.GAILLARD de SEMAINVILLE, 1980, p.63
  4. Les édifices romans en Saône-et-Loire : Bilan, questions, perspectives - Alain Guerreau - HAL, 2009
  5. Guide de visite, par l'abbé SAUTEUR, curé de Saint-Point, 1950
  6. l'Histoire de Saint-Point, par Léonce LEX archiviste du département de Saône-et-Loire, collection "Monographie des villes et villages de France, 1898
  7. description par le centre de castellologie de Bourgogne (Cecab), base de données - 2600 châteaux-forts de Bourgogne - 2014